Nos actualités

isala à la session de base du Mouvement du Nid !

Chaque année les nouveaux bénévoles d’isala ont l'opportunité d'assister à la « session de base » organisée par le Mouvement du Nid à Paris. Retour sur l’édition de décembre 2017, où quatre bénévoles d’isala étaient présentes.

Ces 2 et 3 décembre 2017, quatre bénévoles d’isala ont eu l’opportunité de participer à la « session de base », un week-end de formation pour les militant-e-s abolitionnistes engagé-e-s sur le terrain. Proposée à ses bénévoles par le Mouvement du Nid, la session de base permet de renforcer les connaissances et d’échanger sur les pratiques de terrain, grâce à l’expérience de plus de 70 ans de l’association française.

Pour Adriana : « Je voulais savoir quel était ce Mouvement du Nid, qui a inspiré la création d’isala. La session de base est une belle opportunité de le connaître de plus près. Je me sens fière d’appartenir à ce grand nombre de personnes qui rêvent d’un monde sans prostitution et s’engagent à lutter contre le système prostitutionnel et pour la dignité des femmes. Les exchanges ont eu lieu dans une ambiance de convivialité et m’ont donné des éléments plus clairs pour continuer mon engagement à isala, auprès des personnes victimes de la prostitution ».

Sur 2 jours, les participant-e-s, venu-e-s de toutes les régions de France (et donc aussi de Belgique !), abordent les différents aspects de l’abolitionnisme : la vision, la loi française, la prévention, la rencontre et l’accompagnement.

Pour Elise : « C'est avec beaucoup d'enthousiasme qu'on découvre les différentes délégations, en fait, notre petite association n'est pas toute seule! Un mouvement bien plus grand est déjà en place en France et cela fait chaud au cœur de découvrir tout ce qui a déjà pu être mis en place là-bas ».

La formation vise à construire une lecture commune de l'abolitionnisme de terrain : quel sens donne-t-on nos actions et vers quel type de société veut-on aller ? Très vite on se rend compte du décalage qu'il y a entre notre réalité de terrain et ce que le-la citoyen-ne lambda croit savoir de la prostitution. A la question « Qu’est-ce que la prostitution ? », la majorité de la population répond « vendre son corps ». Pour les bénévoles de terrain, il s’agit plutôt de l’achat d’un acte sexuel, car le contact avec les personnes prostituées permet de remettre le phénomène dans un système, de l’analyser comme partie prenant de notre société, avec ses différents acteurs et ses rapports de pouvoir.

Pour Zala : « La session de base nous a non seulement donné des outils pour notre travail au sein de l'association, par exemple les activités variées de la permanence, ou les arguments sur le meilleur type de législation pour mettre fin à ce système d'exploitation. Le week-end était aussi un accueil dans une communauté plus large de militantes divers et engagés avec une vision d'un monde sans exploitation. L'une des forces du mouvement abolitionniste réside dans la diversité de ses membres, unis pour la même cause ».

En plus de découvrir la diversité des profils des autres bénévoles, la session de base a permis de renforcer les connaissances de l’impact de la prostitution sur les personnes, à savoir les conditions qui peuvent favoriser l’entrée en prostitution, mais aussi la réalité de la violence vécue, et l’importance d’en être conscient-e dans la relation aux personnes sur le terrain et en accompagnement.

Pour Alazne : « La session de base avec le Mouvement du Nid a été super inspirante. J’ai appris énormément sur le mouvement en France, l’histoire et sur les arguments clé qui expliquent la violence du système prostitueur ; mais surtout, grâce à la rencontre avec les autres activistes et le partage, je sors avec plus d’énergie pour continuer à m’engager ».

Un week-end qui permet de co-penser un monde sans prostitution, dans un environnement bienveillant et motivant !

 

Contactez isala par email : isalaasbl@gmail.com

Suivez isala asbl : Isala asbl sur Facebook isala asbl sur Twitter