Nos actualités

Cher.e.s délégué.e.s d’Amnesty International à Dublin...

Communiqué de presse international, 11 août 2015 , à l'aube du vote par Amnesty International d'une politique visant à décriminaliser l'industrie du sexe.

"Cher.e.s délégué.e.s d’Amnesty International à Dublin : n’abandonnez pas les femmes les plus vulnérables, N’offrez pas une impunité complète aux proxénètes et acheteurs de sexe !"

En votant « oui » à la politique dite de « décriminalisation du travail du sexe », Amnesty international se couperait des mouvements de lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, des associations de survivantes de la prostitution, de femmes migrantes, de femmes autochtones, des minorités et des associations de lutte contre l’exploitation sexuelle et la traite des êtres humains.

Le Conseil international d’Amnesty est invité à voter une politique sur le “travail du sexe”. Cette politique recommanderait aux Etats de supprimer toute forme de répression contre le proxénétisme et l’achat d’un acte sexuel. Nos associations sont les premières à militer pour la dépénalisation des personnes prostituées, mais elles rejettent ferment toute tentative de dépénalisation de l’exploitation.

Nous, survivantes de la prostitution, mouvements locaux et internationaux de protection des droits des femmes, associations de terrain venant en aide aux personnes prostituées, réseaux de femmes migrantes et de femmes autochtones, vous prions de rejeter cette politique qui reviendrait à :
promouvoir l’impunité de ceux, proxénètes et acheteurs de sexe, qui exploitent financièrement et sexuellement les femmes
faire augmenter la traite des êtres humains comme c’est le cas dans les pays qui ont « décriminalisé le travail du sexe (Allemagne et Pays-Bas)
légitimer cette tradition patriarcale, raciste et classiste qu’est la mise à disposition du corps des femmes au profit des hommes
porter gravement atteinte aux efforts de lutte contre toutes les formes de violence sexuelle, et notamment le viol, le harcèlement sexuel, les mutilations génitales féminines, le mariage forcé ;
isoler Amnesty international de toutes les associations de lutte contre les violences sexuelles et sexistes à l’échelle locale et internationale

Ces dernières semaines, de très nombreuses lettres et pétitions exprimant une vive inquiétude quant à la proposition d’Amnesty International de décriminaliser l’exploitation sexuelle ont rassemblé plus de 10 000 signatures, issues d’organisations internationales, d’anciens chefs D’Etat, de militant.e.s des droits des femmes et droits humains et d’individus préoccupés (VOIR CI-DESSOUS).

Les organisations ci-dessous signataires de cette lettre prient Amnesty international de rejeter cette proposition de politique.

Survivors of prostitution abuse
 Cherrie Jimenez, SPACE international, USA – Rachel Moran, SPACE international, Ireland – Vednita Carter, SPACE international, USA – Bridget Perrier, SPACE international, Canada – Fiona Broadfoot, SPACE international, UK – Tanja Rahm, SPACE international, Denmark – Rosen Hicher, SPACE international, France - Autumn Burris, SPACE international, USA – Jeannette Westbrook, SPACE international, USA – Laurence Noëlle, SPACE international, France – Marie Merklinger, SPACE international, Germany – Marian Hatcher, SPACE international, USA

Women’s rights and gender equality movements
 Coalition Against Trafficking in Women (CATW) – Equality Now – European Women’s Lobby (2000 NGO members in Europe) – Osez le Féminisme! – UK Feminista – FEMEN - Resistenza Femminista, Italy – Conseil national des Droits des Femmes (France)

Migrant women and indigenous groups
 Immigrant Council of Ireland (ICI) – Indigenous Women Against Sex Industry – Association des Femmes Autochtones du Canada – Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles, des Mariages Forcés et autres pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants (GAMS)

Anti-Trafficking organisations
 Coalition for the Abolition of Prostitution (CAP international) – Demand Abolition (USA) – Abolition 2012 (60 NGOs in France), Apne Aap (India), KAFA (Lebanon), Prostitution Research & Education (USA), Embrace Dignity (South Africa), Minnesota Indian Women’s Sexual Assault Coalition (USA), Chicago Alliance Against Sexual Exploitation (USA), Eaves (UK), Women’s Support Project (UK), Mouvement du Nid (France), Amicale du Nid (France), Solwodi (Germany), Fondation Scelles (France), Sexual Violence Centre Cork (Ireland)

Human rights and social justice groups
 Martin Luther King Jr. Center, The Carter Center, Covenant House

Contactez isala par email : isalaasbl@gmail.com

Suivez isala asbl : Isala asbl sur Facebook isala asbl sur Twitter