Action et engagement : isala se mobilise pour la semaine des droits des femmes

Autour du 8 mars 2018, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, l’association isala a participé et organisé de nombreuses actions visant à renforcer l’égalité et dénoncer l’indifférence.

La semaine du 6 mars a été particulièrement active pour isala. Nos bénévoles ont été mobilisées sur plusieurs fronts, et ont rendu visibles les actions que nous menons auprès des personnes prostituées et contre le système qui les exploite. Petit récapitulatif d’une semaine riche en émotions, rencontres, échanges, analyses et couleurs !

Colloque international "Regards croisés : violences pluri'elles, femmes et enfants"

Le 6 mars, isala était présente au colloque organisé par le Collectif des Femmes de Louvain-La-Neuve, en partenariat avec le Monde selon les femmes. Notre présidente Pierrette Pape a d’abord modéré le premier panel consacré aux violences intra-familiales. Deux femmes survivantes de violence conjugale ont partagé leur vécu et leurs actions pour rebondir et aider d’autres femmes. Les associations ont pu expliquer la réalité en Belgique (40 plaintes par jour déposées en 2016 en Wallonie), mais aussi les enjeux réels pour mettre fin à ces violences, et les opportunités au niveau provincial, national et européen. « La qualité et la diversité des intervenant-e-s ont fait de cette journées de belles opportunités de partage teintées d'émotion. Ensemble, on est définitivement plus fort-e-s » (Betty Batoul, survivante).

L’après-midi, isala était invité à présenter son action de terrain dans le panel consacré aux violences sexuelles et au système prostitueur. Les témoignages de Rosen Hicher et de Pascale Rouges, survivantes, ont permis de rappeler que la prostitution est une forme de violence masculine, basée sur les inégalités femmes-hommes, la précarité, et la marchandisation des corps. « Nos enfants seront prostituables parce qu’il y a des clients ; c’est au niveau des clients qu’il faut agir », a rappelé Rosen Hicher.

Vous pouvez lire un article et voir une vidéo du colloque sur ce lien

isala au Forum féministe de la GUE/NGL et à l’action de la Marche Mondiale des Femmes

Du 6 au 8 mars, le groupe politique GUE/NGL au Parlement européen organisait son Forum féministe annuel, intitulé cette année « Féminisme sans frontières ». isala était présente à la fois lors de l’inauguration du Forum, mardi 6 au soir, mais aussi lors de la soirée festive du mercredi 7, au cours de laquelle nous avons pu sensibiliser de nombreuses personnes venues de toute l’Europe à la réalité de la prostitution en Belgique. Grâce à notre quiz traduit en anglais, nous avons pu discuter avec des parlementaires, des assistant-e-s, des étudiant-e-s, des syndicalistes, etc. et faire connaître l’action de terrain de nos bénévoles.

Le quiz d’isala a également été utilisé en introduction de la session du jeudi 8 matin au Parlement européen, « #YouthVoices : to be a girl and young woman in times of rape and porn culture » (« #VoixdeJeunes : être une fille et une jeune femme en temps de culture du viol et de la porno »). Les bénévoles d'isala ont pu échanger avec les membres de Youth4Abolition, une coalition de jeunes femmes et d'associations de jeunesse abolitionnistes en Europe. Vous pouvez retrouver ici les vidéos du Forum.

Le jeudi 8 après-midi, nous avons de nouveau tenu un stand d’information isala, lors du village féministe proposé par la Marche mondiale des femmes, et pu voir et revoir les associations partenaires avec lesquelles nous travaillons toute l’année pour les droits des femmes.

Soirée ciné-débat sur la prostitution étudiante

Le moment fort de la semaine était, pour isala, la soirée ciné-débat que nous avons organisé au Cinéma Galeries, en partenariat avec Elles tournent, le CFFB, Soroptimist International Belgium, et grâce au soutien de la Ville de Bruxelles, de sa cellule Egalité des chances et son échevin Mohammed Ouriaghli. Plus de 90 personnes sont venues assister à la projection du film « Mes chères études », réalisé par Emmanuelle Bercot à partir du livre écrit par Laura D. Une histoire vraie, donc, qui a permis d’avoir une discussion bienveillante après le film avec la salle.

Pour préparer la soirée, isala avait enrichi son site web, pour fournir des ressources sur la prostitution et sur la prostitution étudiante. La discussion a porté principalement sur la réalité de la prostitution étudiante, avec des interventions d’étudiantes faisant elles-mêmes une étude sur le phénomène, et des membres du service social de l’ULB qui ont partagé leur réalité et les possibilités d’action. D’autres questions ont abordé l’assistance sexuelle pour les personnes handicapées, ou la notion de consentement en comparaison avec celle de désir. Autant de sujets importants à aborder en collectivité, pour évoluer vers une prise de conscience de l’impact de la prostitution sur les jeunes et les victimes elles-mêmes.

« Bravo pour l'organisation parfaite de la soirée de jeudi, un film dur mais bon à voir pour se rendre compte. » / « Ça m’a vraiment touché, c’est important de parler de ces questions. » / « Un fléau qui illustre tout le chemin restant encore à parcourir pour parvenir à une vraie égalité entre les hommes et les femmes ainsi qu’à une vraie égalité des chances. »

Auprès des personnes prostituées

Pour isala, la semaine des droits des femmes devait se faire aussi auprès des personnes en situation de prostitution, que nous rencontrons chaque semaine et accompagnons tout au long de l’année. Nous avons donc décidé d’aller à leur rencontre jeudi soir, en groupe (nous étions 6), et de leur donner des bambous, symboles de l’espoir, accompagnés d’une carte spéciale pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Une soirée riche en émotions, échanges authentiques, sourires et discussions autour des plantes et des droits des femmes.

Le lendemain, nous avons rencontré l'association La Voix des Femmes pour échanger sur l'insertion socio-professionnelle des femmes. L'après-midi, nous avons coloré notre lieu d’accueil hebdomadaire pour la rendre encore plus vivante, grâce au soutien de l’association Femmes d’Europe. Ce moment de décoration s’est transformé en un temps d’échange festif et collaboratif avec une femme qui était venue parler de sa situation avec nous : discussions sur les couleurs, les assortiments, les arrangements des fauteuils et des tables… Merci à S. pour son enthousiasme et ton très bon goût pour embellir notre permanence !

Et alors que la semaine se termine, 3 de nos bénévoles sont à Paris pour la session de base du Mouvement du Nid, pour parfaire leurs connaissances sur le système prostitueur, rencontrer des militant-e-s de toute la France, et revenir enrichies et encore plus motivées pour les actions d’isala tout le reste de l’année !

 

Nos dernières actualités

Prostitution des jeunes et des mineur-e-s en Belgique : un colloque instructif et mobilisateur
Actions

Prostitution des jeunes et des mineur-e-s en Belgique : un colloque instructif et mobilisateur

Le 1er juin 2018, isala co-organisait un colloque sur un sujet d’actualité mais très peu discuté...

Lire la suite

Nouveau : guide pratique « Organiser des Rencontres abolitionnistes jeunes femmes »
Prostitution

Nouveau : guide pratique « Organiser des Rencontres abolitionnistes jeunes femmes »

Vous êtes une/des jeune.s femme.s convaincue.s par l’abolition et l’égalité femmes-hommes ?...

Lire la suite

«La prostitution tue. Il est temps de comprendre pourquoi»
Actions

«La prostitution tue. Il est temps de comprendre pourquoi»

Une carte blanche d'isala, co-signée par une trentaine d'associations et publiée par le journal...

Lire la suite

  • Témoignage de soutien

    Votre travail devrait être reconnu d'utilité publique. Vous et toutes les personnes de votre association sont une lumière au bout d'un tunnel interminable.

  • Témoignage, Yser, juin 2015

    Je suis seule ici sans famille, je ne connais personne à Bruxelles. Ma famille ne sait pas ce que je fais ici...

  • Témoignage, Yser, mai 2015

    Je ne connais presque rien de Bruxelles. La journée je dors, je me réveille juste pour venir ici. Je n’ai pas de temps...

  • Témoignage de Louise, mai 2015

    Je viens tous les jours pour faire plus vite de l’argent et rester le moins longtemps possible dans la rue.

  • Témoignage de Yser, juillet 2015

    Merci de venir nous voir et de nous demander comment nous allons comme personnes

Soutenir

Soutenez isala !

Aidez-nous à changer le regard de la société sur les personnes en situation de prostitution : soutenez-nous en apportant une aide financière à isala, ou en rejoignant notre équipe.

Je veux soutenir isala

Contactez isala par email : isalaasbl@gmail.com

Suivez isala asbl : Isala asbl sur Facebook isala asbl sur Twitter